=> Laki forum

Forum pour les musulmanes et les non musulmanes

AccueilFAQcomment fonctionne le forum?RechercherS'enregistrerGroupesConnexionCLIQUEZ ICIclique ici====>>>Lecture du coran en plusieurs langue avec traduction<<===Moteur de recherche Islamique Divers programmes pour femme et enfants a voirCorrespondance, amitie, echange entre Soeurs de toutes regions question islam c'est quoi l'islam convertie pourquoi savantVideo islamiqueAssociation islamique qui a pour objectif de propager et de fair Pour aider mon prochain et moi-même ( À CONSERVER ET À PROPAGER
         new  <<< messages depuis ta dernière visite ici                           <<< Tes messages   
                warda Bienvenue Invité warda                              


Partagez | 
 

 Fêter ou pas Noël, le jour de l’An ?...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Fêter ou pas Noël, le jour de l’An ?...   Mar 30 Déc - 15:41




Fêter ou pas Noël, le jour de l’An ?...



Règles et fondements
mercredi 24 décembre 2008, par Ismaïl


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm




Version imprimable

Concernant les fêtes telles que Noël, le jour de l’an et d’autres évènements liés aux différentes festivités religieuses comme païennes, les savants disent qu’il n’est pas permis d’y participer ou de les fêter – quand même la personne fait cela en le désapprouvant. Que ce soit dans le cadre du maintien des liens de parenté, ou encore dans le cadre professionnel etc. Certaines personnalités religieuses comme populaires ont pu soutenir la permission dans ce sens, à l’exemple du SHeikh al-Qardhâwî qui a dit :

« …je ne vois pas de mal à ce qu’un musulman souhaite une bonne fête à un non musulman lorsque ces deux personnes sont parentes, voisines ou collègues : ce sont des cas où les relations humaines nécessitent cela…Leur souhaiter bonne fête ne revient pas à reconnaître vrai ce qu’ils font, ni à être d’accord avec leurs croyances ou leurs pratiques religieuses. Il ne s’agit que de paroles de courtoisie, relevant de bonnes relations humaines… » [1] Ceci dit, l’unanimité des savants l’interdisent à la lumière des textes du Qor’ân et de la Sounnah.

Parmi ces preuves :

L’imâm Ibn al-Qayyîm (rahimahullâh) a expliqué – après avoir souligné le caractère blâmable du fait de féliciter les infidèles dans le cadre de l’un de leur mariage, ou une naissance, ou leur souhaiter prospérité, bonne santé et autre – que l’imâm Ahmad sur cela, a dans l’une de ses variantes, permis ces pratiques et dans une autre parole, il l’a interdit. Ibn al-Qayyîm (rahimahullâh) dit :

« Quant aux félicitations lors des cultes propres aux infidèles, elles sont unanimement interdites. Il s’agit, par exemple, de les féliciter pour leurs fêtes et pour leur jeûne en disant « bonne fête » ou « joyeuse fête » ou d’autres expressions semblables. Si l’auteur de telles expressions ne tombe pas lui-même dans l’infidélité, il commet un acte interdit au même titre que la présentation de félicitations à quelqu’un qui se prosterne devant une croix. C’est même plus grave auprès d’Allâh et plus détestable que de féliciter quelqu’un pour avoir bu de l’alcool ou tué une personne ou commis des rapports sexuels illicites, et autres. Pourtant, nombreux sont ceux qui agissent de la sorte envers la religion et qui se comportent de cette façon tout en étant inconscient de la gravité de leurs actes. Quiconque félicite une personne auteur d’un acte de désobéissance ou d’une innovation ou d’une mécréance, s’expose à la colère d’Allâh » [2].

Dans le même sens - SHeikh Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) - dit que l’interdiction de féliciter les infidèles pour leurs fêtes revêt la gravité dont parle Ibn al-Qayyîm parce qu’elle implique la reconnaissance de leurs pratiques impies et leur agrément, même si le musulman impliqué ne confirme pas l’infidélité. Toujours est-il qu’il est interdit au musulman de reconnaître les pratiques impies et de féliciter leurs auteurs, car Allâh – Ta’âla - ne les agréé pas. A ce sujet, Il dit :

« ..Si vous ne croyez pas, Allâh se passe largement de vous. De Ses serviteurs cependant, Il n’agrée pas la mécréance. Et si vous êtes reconnaissants, Il l’agrée pour vous »


[3]
Et dit

« ....Aujourd’hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez- Moi. Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islâm comme religion pour vous. »


[4]
Il est donc interdit de les féliciter à l’occasion de leurs fêtes, que ce soit dans le cadre du travail ou pas.
SHeikh (Ibn ‘Uthaymîn) dit encore que s’ils nous félicitent à l’occasion de leurs fêtes, nous ne leur répondons pas, car leurs fêtes ne nous concernent pas et ne sont pas agrées par Allâh – Ta’âla. Elles constituent des innovations dans leur religion. A supposer qu’elles renferment un fondement légal, elles ont été abrogées par l’Islâm apporté par Muhammad à toutes les créatures et à propos duquel Allâh – Ta’âla - dit :

« Et quiconque désire une religion autre que l’Islâm, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà parmi les perdants. »


[5]
Il est donc interdit au musulman de répondre à leur invitation à cette occasion, cela impliquant une participation plus grave que la simple présentation de félicitations - nous dit SHeikh. De plus, il est également interdit aux musulmans d’imiter les infidèles en célébrant leurs fêtes, en échangeant des cadeaux, en distribuant des bonbons ou des repas ou en abandonnant le travail et d’autres actes semblables. Cela sur la base des propos du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam ) qui dit : « Quiconque cherche à ressembler à des gens leur est comparable » SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) dit dans son livre intitulé « Iqtidhâ as-Sirât al-Moustaqîm Moukhalafat asshâb al-Djahîm » : « Les imiter dans certaines de leurs fêtes les rend contents de leurs pratiques vaines. Cette imitation peut même leur donner l’idée d’essayer d’attirer les faibles, quand une occasion propice se présente à eux . »
Quiconque se comporte de la sorte commet un pêché ; qu’il le fasse par politesse ou par amitié ou pour d’autres raisons, car dans tous les cas, il s’agit de concession en matière de religion qui constitue un appui moral aux infidèles susceptibles de les rendre fiers de leur religion. [6]
Dans son livre encore « Iqtidhâ as-Sirât al-Moustaqîm Moukhalafat asshâb al-Djahîm » SHeikh Al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) est longuement revenu sur la question des fêtes et rencontres nouvellement inventées et qui n’ont aucun fondement en l’Islâm tout en les condamnant. Il soutient que la plupart des gens ne réalisent pas encore l’ampleur des torts que ces fêtes hérétiques font subir à la religion, notamment lorsqu’il s’agit de pratiques cultuelles instituées. Même les plus intelligents n’en saisissent qu’une infime partie.

P.-S.


A lire aussi : Comprendre les fêtes en Islâm


Notes


[1] Fatâwâ Mou’âssirah, 3/672-673
[2] Kitâb « Ahkâm Ahl udh-Dhimma » de Ibn al-Qayyîm, p. 153-154
[3] Coran, 39/7
[4] Coran, 5/3
[5] Coran, 3/85
[6] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 3/44-46 – Voir aussi Kitâb « Moudhâhirou al-Tachabah bil-Koufâr » de Achraf Ibn ‘Abdel-Hamîd, p. 425-427
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Mon Profile

MessageSujet: L’avis juridique concernant le fait de féliciter les mécréants à l’occasion de leurs fêtes   Mer 31 Déc - 15:02



L’avis juridique concernant le fait de féliciter les mécréants à l’occasion de leurs fêtes



Cheikh Mohammed Ibnou Sâleh Al-Otheïmîne

(Qu’Allah lui fasse miséricorde)





Questions :



Honorable cheikh Mohammed Ibnou Al-Otheïmîne… Que la paix, la miséricorde et les bienfaits d’Allah soient sur vous…


Quel est l’avis juridique concernant le fait de souhaiter « joyeux Noël
» ou « bonne année » aux mécréants qui travaillent avec nous ?
Comment leur répondre s’ils nous souhaitent « joyeux Noël » ou « bonne année » ?

Est-il permis d’aller aux endroits où sont célébrées les fêtes pour cette occasion ?


La personne, prend-elle des péchés, si elle effectue une des choses
citées précédemment sans mauvaise intention, mais seulement par
complaisance ou par timidité ou par gêne ou pour d’autres causes, etc.

A-t-on le droit de leur ressembler concernant cela ?

Répondez-nous et vous serez récompensé…




La réponse détaillée :



Au nom d'Allah l'infiniment miséricordieux, le très miséricordieux,
que la paix, la miséricorde et les bienfaits d’Allah soient sur vous
également…



L’avis juridique concernant le fait de féliciter les mécréants :



Souhaiter joyeux Noël aux mécréants ou toutes autres
congratulations liées à leur religion est interdit. Ceci, selon
l’unanimité des savants comme l’a rapporté Ibnou Al-Qayyim -qu’Allah
lui accorde sa miséricorde- dans son livre « Les règles concernant
Ahlou Adhimma » dans lequel il dit :

« Est considéré comme interdit, le fait de féliciter les
mécréants à l’occasion de leurs fêtes distinctives selon l’avis de
l’unanimité des savants. Par exemple, leur souhaiter les meilleurs vœux
pour leurs fêtes ou leur carême en disant : je te souhaite une joyeuse
fête ou vos meilleurs vœux pour cette fête, et ainsi de suite. Ceci,
même si la personne en disant cela n’est pas tombée dans la mécréance,
elle est tout du moins tombée dans ce qui est interdit. Cet acte est
semblable au fait de féliciter une personne qui se prosterne face à la
croix. Plus encore, cet acte est plus grave aux yeux d’Allah et plus
détesté par lui que de féliciter la personne qui boit de l’alcool, qui
tue une personne ou qui fornique, etc. Beaucoup de personnes ignorantes
en religion tombent dans ce genre de transgression sans pour autant se
rendre compte de la répugnance de leur acte. Celui qui félicite une
personne pour un péché, une innovation ou pour une mécréance s'est
exposé à l'abomination et au mécontentement d'Allah. » Fin de citation
d'Ibnou Al-Qayyim -qu'Allah lui accorde sa miséricorde-


Les féliciter revient à approuver leurs actes :



Féliciter les mécréants à l'occasion de leurs fêtes religieuses est
compté parmi les interdictions. Cet acte a atteint un degré tel comme
l'a décrit Ibnou Al-Qayyim, car les féliciter revient à approuver leurs
rites de mécréance et a agréé ce qu'ils font, même si le musulman
n'agrée pas cela pour lui-même. Cependant, il est interdit au musulman
d'agréer les rites des mécréants ou congratuler à cette occasion une
autre personne, car Allah n'agrée pas cela. En effet, Allah –Glorifié
et Exalté soit-Il- dit :



"إِنْ تَكْفُرُوا فَإِنَّ اللَّهَ غَنِيٌّ عَنْكُمْ وَلا يَرْضَى لِعِبَادِهِ الْكُفْرَ وَإِنْ تَشْكُرُوا يَرْضَهُ لَكُمْ "



« Si vous ne croyez pas, Allah se passe largement de vous.
Cependant, il n'agrée pas de ses serviteurs la mécréance. Et si vous
êtes reconnaissants, il l'agrée pour vous. »[Sourate les groupes ;
verset 7].



Et Il dit –Glorifié et Exalté soit-Il- :

"الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الإِسْلامَ دِينًا"



« Aujourd'hui, j'ai parachevé pour vous votre religion et accompli
sur vous mon bienfait et j'agrée pour vous l'Islam comme religion.
»[Sourate La Table Servie verset 3].



Souhaiter les meilleurs vœux aux mécréants à l'occasion de leurs
fêtes est interdit, qu'ils s'agissent de collègues de travail ou pas.
S'ils nous souhaitent les meilleurs vœux à l'occasion de leurs fêtes,
nous ne devons pas leur répondre, car ce n'est pas notre fête et ce
genre de fêtes n'est pas agréé par Allah. En effet, celles-ci sont soit
des innovations au sein même de leur religion ou sont soit légiférées
au sein de leur religion, mais sont désormais abrogées par l'islam qui
est la religion qui fut envoyée à Muhammad –Prières et Salut d’Allah
sur lui- pour toutes les créatures. Allah –Glorifié et Exalté soit-Il-
dit :

"وَمَنْ يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلامِ دِينًا فَلَنْ يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الآَخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ"



« Celui qui désire une autre religion que l'Islam, Allah n'agréera
point cela de lui et il sera dans l'au-delà parmi les perdants.
»[Sourate la famille de Imrâne verset 85].



L'avis sur le fait de répondre à leur invitation :



Répondre à l'invitation à leurs fêtes est interdit au musulman, car
cela est plus grave que de les congratuler. En effet, cela implique le
fait d'y participer. De même, il est interdit à tout musulman de
ressembler aux mécréants en organisant des festivités à cette occasion,
en s'offrant des cadeaux, en distribuant des gâteaux ou toutes sortes
de plats, en cessant de travailler ce jour-là ou tout ce qui peut
ressembler à cela. On ressort cela de la parole du Prophète –Prières et
Salut d’Allah sur lui- :



« Celui qui ressemble à un peuple en fait partie. »



Le cheikh de l'islam Ibnou Taïmya -qu’Allah
lui accorde sa miséricorde- a dit dans son livre intitulé “Iqtiddâ'
As-Sirâti Al-Moustaqîme Moukhâlafata Ashâbi Al-Jahîme” :

« Ressembler aux mécréants à l'occasion de leurs fêtes conforte
ces derniers dans leur fausseté et ceci peut les encourager à profiter
de l'occasion (pour se renforcer) et à mépriser les plus faibles
(d'entre les musulmans). » Fin de citation.



Non à la transigeance et aux concessions :



Celui qui commet une des choses citées est considéré comme pécheur,
même si cela a été commis par complaisance, par sympathie, par honte ou
pour toutes autres causes, car ceci est considéré comme une concession
d'un devoir de la religion d'Allah. De plus, cela est une cause du
raffermissement des cœurs des mécréants, mais aussi un moyen pour eux
de prétendre leur religion supérieure aux autres. C'est à Allah seul
qu'on demande de donner la victoire aux musulmans au moyen de leur
religion et qu'Il leur octroie le raffermissement dans cette voie et
qu'Il leur donne le dessus sur leur adversaire, c'est certes Allah qui
est fort et tout-puissant.



La louange est à Allah le Seigneur de l'univers et que le salut
d'Allah et la bénédiction soient pour notre Prophète Muhammad, comme
pour sa famille et tous ses compagnons…



Écrit par Mohammed Ibnou Sâleh Al-Otheïmîne (qu'Allah lui fasse miséricorde) le 25/05/1411 H.

Traduit de l'arabe par Abu Hamza Al-Germâny et révisé par Abbas Al-Barissy
Revenir en haut Aller en bas

(¯`•.¸ Membre¸.•´¯)
(¯`•.¸ Membre¸.•´¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 39
Réputation : 6
Points : 8
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Fêter ou pas Noël, le jour de l’An ?...   Mer 31 Déc - 15:58

donc je vous savoir je suis dans le pecher si je mange dans ma famille le jour de noel?
je suis une converti on ne le faite pas cest juste un repas et ma famille veulent que je sois la
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NouVeLle!! je découvre
NouVeLle!! je découvre
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 2
Réputation : 0
Points : 2
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Fêter ou pas Noël, le jour de l’An ?...   Jeu 23 Déc - 3:35

Assalam anlaykum oui tu comet un péchet si tu assiste à ce repas .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NouVeLle!! je découvre
NouVeLle!! je découvre
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 3
Réputation : 0
Points : 3
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: Fêter ou pas Noël, le jour de l’An ?...   Jeu 23 Déc - 21:03

Salam alaikoum mes chères soeurs,


Il est évident que tu commets un péché en y assistant car comme le dit la religion"Pas d'obéissance à la créature dans la désobéissance au CREATEUR". Je te conseilles de profiter de cette période pour leur expliquée notre belle religion et les inviter à embrassée l'Islam, parle-leur du Prophète 3Issa alayhi salam (Jésus-Christ) et ce que dit l'Islam sur lui, peut être qu'avec la Grace d'ALLAH azawajal y'en aura qui voudront en savoir plus sur le sujet. En tous cas c'est ce que je te souhaite ma soeur. Gros bisous

Wa salam alaikoum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Mon Profile

MessageSujet: Re: Fêter ou pas Noël, le jour de l’An ?...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fêter ou pas Noël, le jour de l’An ?...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
=> Laki forum :: Islam الاسلام :: Islam :: Fausses croyances-





Design & Copyright by Forum Laki © Tous droits réservés, 2006-2010



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com