=> Laki forum

Forum pour les musulmanes et les non musulmanes

AccueilFAQcomment fonctionne le forum?RechercherS'enregistrerGroupesConnexionCLIQUEZ ICIclique ici====>>>Lecture du coran en plusieurs langue avec traduction<<===Moteur de recherche Islamique Divers programmes pour femme et enfants a voirCorrespondance, amitie, echange entre Soeurs de toutes regions question islam c'est quoi l'islam convertie pourquoi savantVideo islamiqueAssociation islamique qui a pour objectif de propager et de fair Pour aider mon prochain et moi-même ( À CONSERVER ET À PROPAGER
         new  <<< messages depuis ta dernière visite ici                           <<< Tes messages   
                warda Bienvenue Invité warda                              

anipassion.com
Partagez | 
 

 Insulté, se moquer de la religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 17:26



Se moquer de la religion

Shaykh Sâlih Al-Fawzân







Louange à Allah, Seigneur de l’univers, et que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre prophète Muhammad ainsi que sur tous ses compagnons.

Allah dit : « Aujourd’hui, J'ai complété pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée pour vous l’Islam comme religion » (Al-Mâ’idah :3), et Il dit : « Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam » (Âl-‘Imrân : 19) , et Il dit : « Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants » (Âl-‘Imrân : 85), et Il dit : « Désirent-ils
une autre religion que celle d’Allah, alors que se soumet à Lui, bon
gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et sur terre, et que
c’est vers Lui qu’ils seront ramenés »
(Âl-‘Imrân : 83).

Ainsi, la religion agréée auprès d’Allah est l’islam avec laquelle il a envoyé son prophète Muhammad
, une religion pour tous les hommes, pour toutes les époques jusqu’au Jour du Jugement Dernier. Les religions d’avant l’islam ont également été apportées par des prophète et elles viennent d’Allah. Mais l’Islam est venu abroger toutes ces religions, ainsi il est obligatoire à toute personne sur terre de l’adopter et d’y entrer, car c’est la religion de vérité qui est venue abroger toutes les autres religions. Et celui qui reste sur une ancienne religion ne croit pas en Allah et Ses messagers, et n’a en fait aucune religion, car celle-ci a été abrogée. Il n’est pas permis de rester sur une religion abrogée, car elle n’est plus une obéissance à Allah, elle l’était jusqu’à ce qu’elle soit abrogée, ainsi il n’est plus permis de la pratiquer et il faut adopter la religion qui l’a abrogée, c'est-à-dire l’islam. Juifs, chrétiens et tous les autres
mécréants doivent adopter l’islam à propos de laquelle le prophète
Muhammad
a dit à Jibril lorsqu’il l’a interrogé sur le sens de l’islam : « Que tu témoignes qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Muhammad est le messager d’Allah, que tu accomplisses la prière, que tu donnes la zakat, que tu jeûnes le mois de Ramadan et que tu accomplisses le pèlerinage à la Maison Sacrée d’Allah si tu le peux » (Muslim).

Ces cinq choses : les deux attestations, la prière, la zakat, le jeûne et le pèlerinage sont les piliers sur lesquels repose l’islam, le prophète dit : « L’islam est bâti sur cinq choses : témoigner qu’il n’y a de divinité digne d’être adorée qu’Allah et que Muhammad est le messager d’Allah, accomplir la prière, donner la zakat, jeûner le mois de Ramadan et accomplir le pèlerinage à la Maison Sacrée d’Allah »(Al-Bukhârî).

Et il y a d’autres obligations et actes d’obéissance qui viennent compléter ces cinq piliers. Mais la base et l’élément central de l’islam sont ces cinq piliers, les autres obligations et actes surérogatoires ne viennent que compléter et parfaire cette religion qui n’est que bien et bienfait, car Allah l’a nommée ainsi : « Aujourd’hui, J'ai complété pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. ».


Allah a attesté qu’il s’agissait d’une religion complète, c'est-à-dire qu’elle n’a aucun manque ou défaut et qu’elle suffit aux besoins de tous les serviteurs dans leur vie d’ici-bas et leur vie future, car elle contient ce qui est bon pour eux, ce qui leur apporte le salut et le succès auprès d’Allah. Cette religion protège celui qui s’y accroche en lui accordant le succès dans ce monde et dans l’autre. Quant à celui qui s’en détourne et n’adopte pas l’islam, il fait partie des mécréants, de ceux qui resteront éternellement dans le feu. Et quant à celui qui adopte l’islam mais en délaisse une partie, sa religion est manquante en fonction de ce qu’il a délaissé, il se peut même qu’il n’ait plus de religion si ce qu’il a délaissé est en contradiction avec les bases de la religion. Par exemple, celui qui ne prie pas n’a pas de religion, car il a délaissé un pilier de l’islam, de même pour celui qui associe à Allah, car le polythéisme est en contradiction avec l’islam. De même encore pour celui qui commet un acte annulatif de l’islam ou (un acte) d’apostasie, il sort de la religion et devient mécréant apostat, même s’il prie, jeûne, accomplit le pèlerinage, ceci tant qu’il ne s’est pas repenti de l’acte qu’il a commis. L’acte annulatif fait sortir cette personne de l’islam, et tout ce qu’elle peut accomplir est fait en dehors de la religion et de la guidée. Cela est donc très grave, car cette personne peut accomplir des actes d’obéissance en pensant être dans la religion alors qu’elle n’y est plus, en raison de cet acte annulatif de l’islam qu’elle a commis et dont elle ne s’est pas repentie.

Et le fait de se moquer de la religion fait partie de ces actes annulatifs de l’islam. L’homme peut prier, jeûner, accomplir des actes d’obéissance, mais s‘il se moque de la religion ne serait-ce qu’une fois, par une parole, alors il sort de la religion et devient apostat, et il doit se repentir auprès d’Allah et rentrer de nouveau dans la religion. Et s’il continue et ne se repent pas, il ne sera plus sur cette religion et la preuve est la Parole d’Allah : « Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru » (At-Tawbah : 65-66).
Ils’agissait d’un groupe de croyants qui se moquaient du messager d’Allah, des compagnons et de la religion, on a alors révélé au prophète
de les informer qu’ils avaient renié l’islam en raison de ce qu’ils avaient dit. Ils sont alors venus s’excuser auprès du prophète ( en disant qu’il ne faisaient cela que pour plaisanter, pas pour se moquer de la religion, mais uniquement pour passer le temps, et Allah dit : « Et si tu les interrogeais, ils diraient : “ Nous ne faisions que bavarder et jouer.” Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru » (At-Tawbah : 65-66).

Il sont venus s’excuser auprès du prophète en disant : « ô messager d’Allah, nous n’avons dit cela que pour plaisanter et passer le temps, nous ne voulions pas nous moquer de la religion ». Mais le prophète n’a pas accepté leurs excuses et il leur répondait comme Allah le lui a ordonné : « Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru ».
Le prophète
ne disait rien de plus et ne s’est pas retourné vers celui qui est venu s’excuser, il ne faisait que lire ce verset car Allah le lui a ordonné : « Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru ».

Cela est très grave, et certaines personnes, surtout parmi les ignorants, pour plaisanter, en arrivent à se moquer de la religion et des religieux en les prenant en raillerie, en les rabaissant, ou en disant que cette religion est dure ou sévère, ou d’autres choses encore. Celui qui dit cela ou des choses semblables est un apostat même s’il prie nuit et jour et jeûne indéfiniment.


S’il se moque ou rabaisse la religion, il devient mécréant apostat s’il ne se repent pas sincèrement, et il vit sur une religion autre que l’islam, de même s’il se moque d’un des Noms d’Allah, de la prière, de la zakat, du jeûne, du pèlerinage, de la sunna du messager comme le siwak, le fait de laisser pousser la barbe et de tailler les moustaches, ainsi que de tous les actes d’obéissance, même s’ils ne sont que recommandés et pas obligatoires. Celui qui s’en moque est mécréant, car il se moque de la religion d’Allah. Et Allah a rappelé que ce sont les hypocrites qui se moquent de la religion, lorsqu’Il dit : « Et lorsqu’ils vont voir leurs diables », c'est-à-dire lorsque les hypocrites qui prétendent être musulmans vont voir les mécréants, les juifs et d’autres :« Ils disent : nous sommes avec vous, nous ne faisons que nous moquer » (Al-Baqarah :

14) Nous n’avons pas vraiment embrasser l’islam, nous ne faisons cela que pour nous moquer, nous sommes avec vous les mécréants, sur votre religion. Nous ne sommes pas sincères, nous voulons seulement tromper Muhammad et ses compagnons, et
Allah dit : « C’est Allah qui Se moque d’eux et qui prolongera sans finl’égarement qui les aveugle » (Al-Baqarah : 15), voilà leur châtiment. « C’est Allah qui Se moque d’eux »,

c'est-à-dire qu’Il les récompense pour leur moquerie, Il les méprise et les châtie, et au Jour de la Résurrection lorsqu’ils espèreront être sauvés pour ce qu’ils donnaient avec les musulmans, on leur enlèvera ce salut, comme Allah dit : « Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient : “Attendez-nous, afin que nous prenions un peu de votre lumière” » (Al-Hadîd :13), lorsque les croyants seront dans la lumière « Leur lumière courra devant eux et à leur droite » (At-Tahrîm : 8).


Les croyants seront dans la lumière et les mécréants dans les ténèbres car ils n’ont aucune foi, ils ne verront pas ce qu’il y a sous leurs pieds.Quant aux mécréants, on leur donnera au départ un peu de lumière pour
se moquer d’eux, ils en seront heureux, puis on la leur enlèvera et ils
marcheront dans les ténèbres. C’est à ce moment là qu’ils demanderont
l’aide des croyants « “Attendez-nous, afin que nous prenions un peu de votre lumière” ». Attendez-nous afin que nous vous rejoignions et que nous nous éclairions de votre lumière, « On leur dira : “Revenez en arrière, et cherchez de la lumière”. C’est alors qu’on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l’intérieur est une miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment [l’Enfer] » (Al-Hadîd :13).

Voilà comment Allah juge entre la création au Jour de la Résurrection, Il sépare les croyants des hypocrites, les croyants sont dans la lumière et le paradis, et les mécréants et les hypocrites sont dans les ténèbres et l’enfer. Les hypocrites appelleront les croyants et « (ils) leur diront : “N’étions-nous pas avec vous ? ” », c’est à dire sur terre, ne faisions nous pas la prière, le jeûne et le pèlerinage avec vous ? Les croyants leur répondront : « “Si, mais vous vous êtes égarés, vous avez retardé (votre repentir), vous avez douté et de vains espoirs vous ont trompés, jusqu’à ce que vienne l’ordre d’Allah. Et le séducteur [Le diable]: vous a trompés au sujet d’Allah. ». « Le jour où on n’acceptera de compensation, ni de vous ni de ceux qui ont mécru », personne ne pourra racheter son âme par de l’argent, vous et les mécréants êtes égaux, « Votre destination finale est le Feu, il est votre compagnon inséparable. Et quelle mauvaise destination ! » (Al-Hadîd :13-15).


C’est quelque chose de très grave, c’est pourquoi le musulman doit respecter
l’islam
, lui donner de l’importance, se conformer aux obligations religieuses et ne pas se moquer, d’aucune façon, de la religion même si c’est d’un acte simplement recommandé. Au contraire, il doit lui donner toute son importance : « Et donner de l’importance à la religion d’Allah fait partie de la piété des cœurs » (Al-Hajj : 32), et Il dit : « Voilà [ce qui doit être observé] et quiconque prend en haute considération les limites sacrées d’Allah cela lui sera meilleur auprès de Son
Seigneur »
(Al-Hajj : 30-32). Il est donc obligatoire de tenir en haute considération la religion, les commandements religieux, les interdits, et il faut les respecter. De même, il faut donner de l’importance aux croyants, ainsi il n’est pas permis à un musulman de se moquer de ses frères, car ce sont les mécréants qui se moquent des croyants et au Jour de la Résurrection, la situation sera inversée : « Les criminels se moquaient des croyants » sur terre, « lorsqu’ils passaient à côté d’eux, ils se faisaient des signes » entre eux afin de se moquer des musulmans et de les rabaisser, et « lorsqu’ils (les mécréants) revenaient chez eux, ils revenaient joyeux », ils disaient : nous nous sommes moqués des musulmans, nous leur avons fait du mal, et ils s’en vantaient. « Et lorsqu’ils les voyaient », lorsque les mécréants et les criminels voyaient les musulmans, « ils disaient : “Ils sont vraiment égarés !” », ils disaient que les musulmans étaient dans l’erreur dans leur religion. Eux pensaient qu’ils devaient rester avec les gens et ne pas être durs avec eux, car ils considèrent la religion comme étant trop dure. Ils pensaient qu’il fallaient vivre avec les gens et leur pardonner même s’ils vivent dans la mécréance et commettent de grands péchés, c’est pour cela qu’ils ont dit que les musulmans étaient égarés et dans l’erreur.


Allah dit : « Mais on ne les a pas envoyés pour être leurs gardiens », Allah n’a pas fait des mécréants des gardiens chargés de surveiller les croyants ou de les diriger. Puis Il dit : « Aujourd’hui, ce sont les croyants qui se moqueront des mécréants », au Jour de la Résurrection, les mécréants seront châtiés et déchus et les croyants seront comblés de bienfaits et seront au paradis duquel ils domineront et regarderont les mécréants châtiés dans le feu, ils se moqueront d’eux en récompense de ce qu’il faisaient et ainsi ils se vengeront d’eux. « Aujourd’hui, ce sont les croyants qui se moqueront des mécréants » de la même façon que les mécréants riaient des musulmans sur terre, les musulmans riront lorsque les mécréants seront en enfer. « Sur les divans, ils regarderont », ils se pencheront des plus hauts degrés du paradis, sur des divans resplendissants, et regarderont les mécréants et leurs ennemis qui leur ont fait du mal sur terre être châtiés et ils riront d’eux. « Les mécréants ont-ils été récompensés pour ce qu’ils faisaient ? » (Al-Mutaffifûn : 36), oui ils ont été récompensés. Cela montre qu’il n’est permis de se moquer ni du messager, ni de la religion, ni du Coran, ni des hadiths du prophète. De même qu’il n’est pas permis de se moquer des musulmans en général et en particulier, il faut respecter la religion et les religieux, il faut avoir de la considération envers eux et les honorer car ils sont des adorateurs pieux d’Allah, ils ont un haut rang auprès d’Allah et Allah les a honorés en leur accordant l’islam. Ainsi, il n’est pas permis de les mépriser, de les rabaisser ou de se moquer d’eux, car cela se retourne contre celui qui le fait, il sera humilié dans ce monde et dans l’autre. Quant à celui dont on se moque, cela ne lui nuira aucunement, tant qu’il est sur la vérité et la religion, et
cela ne fera que se retourner contre celui qui se moque.


En résumé, le fait de se moquer de la religion d’Allah, de la rabaisser dans son ensemble ou en partie, est considéré comme une apostasie. De même si l’on rabaisse les croyants, les musulmans, les savants, les gens de bien, tout cela est très grave. Ainsi, le musulman doit préserver sa langue (de telles paroles) et il doit respecter sa religion, les savants, les religieux et tout musulman, il doit les respecter et les aimer pour Allah. A fortiori, il doit respecter l’essence de la religion, ses commandements, les sunnas, les obligations, il doit leur donner de l’importance, ne pas s’en moquer et ne rien rabaisser dans la religion d’Allah. S’il le fait, il doit se repentir auprès d’Allah et se sauver de ce danger avant qu’il ne manque l’occasion, que la porte du repentir se ferme devant lui et qu’il soit parmi les perdants. La situation est donc très grave, nous demandons à Allah de nous en préserver et qu’Il nous mette, ainsi que vous, parmi ceux qui maîtrisent leur langue et lui interdisent de dire ce qui n’est pas permis. Car la parole est quelque chose de très grave, l’homme peut prononcer une parole sans y prêter attention, et celle-ci aura un effet, bon si la parole était bonne, mauvais si elle était mauvaise, Allah dit : « Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire » (Qâf : 18). La parole est comptée dans les actions de l’homme, elle augmente son degré auprès d’Allah si c’est une bonne parole : « vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action » (Fâtir : 10), et si c’est une parole mauvaise, son mal revient sur celui qui la prononce, comme il est rapporté dans le hadith : « Les gens sont-ils traînés dans le feu sur leur visage pour autre chose que ce que disent leur langue ? » (Ahmad).

L’homme peut prononcer une parole qui sera la cause de sa perte éternelle, comme l’a montré le prophète : « L’homme peut prononcer, sans lui donner d’importance, une parole qui va entraîner la colère d’Allah et qui va l’éloigner de Lui d’une distance plus grande que celle qui sépare l’Orient de l’Occident. ».
Une seule parole qui va provoquer la colère d’Allah, alors que l’homme ne lui accorde pas d’importance et considère que ce n’est pas grave, cette seule parole va le jeter dans le feu et l’éloigner d’Allah d’une distance plus grande que celle qui sépare l’Orient de l’Occident. Qu’en est-il alors de celui qui multiplie ces paroles. Cela est très grave,
Allah dit : « Quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n’aviez aucun connaissance; et vous pensiez que cela était insignifiant alors qu’auprès d’Allah cela est énorme » (Nûr : 15).

Il faut que nous préservions nos langues et ne disions que le bien, comme dit le prophète
: « Que celui qui croit en Allah et au Jour dernier dise du bien ou qu’il se taise » (Al-Bukhârî),
il est meilleur de se taire que de dire des paroles vaines. Si l’homme se tait il se préserve, mais s’il prononce de vaines paroles il court à sa perte. Ainsi on peut soit dire du bien et s’élever (en degré auprès d’Allah), soit dire du mal et courir à sa perte, soit se taire et n’obtenir rien de cela.


Nous demandons à Allah qu’Il nous accorde ce en quoi il y a le bien, la rectitude, la constance et la fermeté sur cette religion, et qu’Il préserve nos langues de la vulgarité, des obscénités et des paroles qui se retournent contre celui qui les prononce.
Et que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Source : Al-Istihzâ’ bi-d-Dîn
source


Dernière édition par Oum 'Abdi-LLAH (Laki) le Lun 2 Nov - 22:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 17:28







Fatwa du comité permanent pour la recherche scientifique et l'ifta d'Arabie Saoudite sur le fait d'insulter Allah






Fatwa n° 7549 :








Question :

« Que dites vous d’une personne qui atteste de LA ILAHA ILA LLAH et que Mouhammad est le messager d’Allah, qui prie, qui accomplit les obligations religieuses, mais qui, lorsqu’il s’énerve ou se dispute avec quelqu’un, prononce certaines paroles que j’ai honte de prononcer. Mais, cela fait partie des choses qu’il faut citer afin que nous soyons bien éclairer à leurs sujets. Et cette parole est : « Maudit soit la religion de ton Seigneur. » et d’autres choses semblables.



Donc, est-ce que celui qui prononce ce genre de paroles devient mécréant ? Est-ce qu’il doit accomplir les grandes ablutions ? Est-ce que ces œuvres sont vaines ? Nous espérons des éclaircissements à ce sujet. »






Réponse :



« La parole que tu as cité qui est « Maudit soit la religion de ton Seigneur », cette parole fait sortir de l’Islam.



Il faut le conseiller, l’orienter avec sagesse et par la bonne exhortation. Et discuter avec lui de la meilleure des façons. Peut-être qu’Allah le guidera et qu’il ne dira plus cela dans le futur.

Il faut également lui conseiller de se repentir de ce qui s’est passé, car, certes, si le repentir est accepté, il sera pardonné à la personne ce qu’elle a commis comme péché. Le Très-Haut a dit :


قُلْ
يَا عِبَادِيَ الَّذِينَ أَسْرَفُوا عَلَى أَنفُسِهِمْ لاَ تَقْنَطُوا مِن
رَّحْمَةِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ يَغْفِرُ الذُّنُوبَ جَمِيعًا إِنَّهُ
هُوَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ


-traduction relative et approchée-


« Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. »


(Sourate 39 verset 53)




Les savants sont unanimes sur le fait que ce verset concerne ceux qui se repentent.



Et Sa parole :


وَإِنِّي لَغَفَّارٌ لِّمَن تَابَ وَآمَنَ وَعَمِلَ صَالِحًا ثُمَّ اهْتَدَى


-traduction relative et approchée-


« Et Je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne œuvre, puis se remet sur le bon chemin. »

(Sourate 20 verset 82)




Et les preuves du Coran et de la Sounnah concernant la législation du repentir sont nombreux.





Et c'est Allah qui accorde le succès.
Et qu'Allah prie et bénisse notre Prophète Mouhammad, ainsi que sa famille et ses compagnons. »












Président : Ach-Chaykh 'Abdoul-'Aziz Ibn Baz



Vice-Président : Ach-Chaykh 'Abdourrazaq 'Afifiy



Membre : Ach-Chaykh 'Abdoullah Ibn Ghoudayane


Dernière édition par Oum 'Abdi-LLAH (Laki) le Mar 3 Nov - 16:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 17:29







Fatwa du comité permanent pour la recherche scientifique et l'ifta d'Arabie Saoudite






Fatwa n° 4440 :






Question :





« 1-
Au sujet du fait d’insulter la religion, est-ce que celui qui le fait
est considéré comme mécréant sur le champ ? Et est-ce qu’il y a une
distinction entre les religions et est-ce que cette distinction existe
à la base ? Et que dire du fait que les femmes et les enfants insultent
la religion ?



2- Au sujet de l’excuse par
ignorance : en ce qui concerne le fait de se moquer de la barbe, du
niquab, du qamiss, des musulmans et le fait d’insulter la religion,
est-ce qu’il y a pour ces sujets l’excuse par ignorance ou non ?



3- Au sujet de l’excuse par
ignorance : en ce qui concerne l’adoration des tombes et du Taghout
(tout ce qui est adoré en dehors d’Allah et qui en est satisfait),
est-ce que celui qui le commet est excusé ? Nous espérons que vous nous
ferez profiter de ce qu’Allah vous a accordés comme science sur ces
sujets.



De même, concernant le sujet de la « guerre contre l’ardeur
religieuse », est-ce que celui qui y travaille est excusé pour son
ignorance ou pas ?



4- Au sujet du fait de fournir
la preuve (Iquamatou-l-houdja) au musulman qui égorge pour autre
qu’Allah, ou qui invoque autre qu’Allah, ou qui assiste le Taghout.
Est-ce que le musulman ordinaire qui a de la science sur ces sujets
peut le faire ? Y a-t-il d’autres conditions pour fournir la preuve ? »






Réponse :



« - Premièrement :
la da’wa (prêche) à Allah par la sagesse, par la bonne exhortation et
en discutant de la meilleure des façons est une chose demandée dans la
législation. Allah le Très-Haut a dit :


ادْعُ
إِلِى سَبِيلِ رَبِّكَ بِالْحِكْمَةِ وَالْمَوْعِظَةِ الْحَسَنَةِ
وَجَادِلْهُم بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعْلَمُ بِمَن
ضَلَّ عَن سَبِيلِهِ وَهُوَ أَعْلَمُ بِالْمُهْتَدِينَ


-traduction relative et approchée-

« Par la sagesse et la bonne
exhortation, appelle [les gens] au sentier de ton Seigneur. Et discute
avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le
mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le
mieux ceux qui sont bien guidés. »


(Sourate 16 verset 125)






- Deuxièmement :
il faut que le prêcheur à Allah connaisse ce qu’il ordonne et interdit.
Il se peut qu’il ait un désir ardent pour le bien et qu’il souhaite et
aime le bien pour les gens, mais, qu’il soit ignorant, alors, il va
rendre illicite (HARAM) le licite (HALLAL) et licite l’illicite tout en
pensant être bien guidé.





- Troisièmement :
Insulter la religion, se moquer de quelque chose du Coran et de la
Sounnah et le fait de se moquer de celui qui s’y accroche en se moquant
de ce à quoi il s’accroche tel que le fait de laisser pousser la barbe,
que la femme porte le voile, c’est de la mécréance si cela est fait par
un Moukallaf (tout musulman pubère, doué de raison). Il faut lui
éclaircir que cela est de la mécréance. S’il persiste après avoir su,
c’est un mécréant. Allah le Très-Haut a dit :


قُلْ أَبِاللّهِ وَآيَاتِهِ وَرَسُولِهِ كُنتُمْ تَسْتَهْزِئُونَ

لاَ تَعْتَذِرُواْ قَدْ كَفَرْتُم بَعْدَ إِيمَانِكُمْ


-traduction relative et approchée-

« Dis : « Est-ce d’Allah, de Ses Ayât
(preuves, évidences, versets, enseignements, révélations) et de Son
Messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas : vous avez bel et
bien mécru après avoir cru. »


(Sourate 9 verset 65-66)






- Quatrièmement :
l’adoration des tombes et du Taghout est du grand polythéisme (Chirk).
Donc, le Moukallaf qui commet cela, on lui éclaircit son statut. Soit
il accepte, soit il est polythéiste. Et s’il meurt sur son polythéisme,
il sera éternellement dans le feu. ET il ne sera pas excusé après que
le statut (de son polythéisme) lui ait été éclairé. Il en est de même
pour celui qui égorge pour autre qu’Allah.





Et c'est Allah qui accorde le succès.



Et qu'Allah prie et bénisse notre Prophète Mouhammad, ainsi que sa famille et ses compagnons. »










Président : Ach-Chaykh 'Abdoul-'Aziz Ibn Baz



Vice-Président : Ach-Chaykh 'Abdourrazaq 'Afifiy



Membre : Ach-Chaykh 'Abdoullah Ibn Ghoudayane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 17:29

Fatwa de son excellence, l'ancien moufti d'Arabie, Ach-CHaykh 'Abdoul 'Aziz Ibn Baz -Qu'Allah lui fasse miséricorde-








Question 65 :



« Celui qui pose la question dit : il
y a une personne qui ignore les sujets religieux et qui insulte la
religion. Quel est son statut ? Que lui incombe-t-il de faire s’il se
rend compte de son erreur ? Faites nous profiter, qu’Allah vous fasse
profiter. »






Réponse :



« Le fait d’insulter la religion est une grande mécréance et une
apostasie, qu’Allah nous en préserve. Si un musulman insulte sa
religion ou l’Islam, ou rabaisse et critique l’Islam, ou s’en moque,
alors, tout cela est de l’apostasie. Allah le Très-Haut a dit :


قُلْ أَبِاللّهِ وَآيَاتِهِ وَرَسُولِهِ كُنتُمْ تَسْتَهْزِئُونَ

لاَ تَعْتَذِرُواْ قَدْ كَفَرْتُم بَعْدَ إِيمَانِكُمْ


-traduction relative et approchée-

« Dis : « Est-ce d’Allah, de Ses Ayât
(preuves, évidences, versets, enseignements, révélations) et de Son
Messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas : vous avez bel et
bien mécru après avoir cru. »


(Sourate 9 verset 65-66)




Et les savants sont unanimes sur le
fait que quand le musulman insulte la religion, ou la rabaisse, ou
insulte le Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui-, le rabaisse
ou se moque de lui, il devient apostat, dont le sang et les biens sont
licites. Il lui est demandé de se repentir, soit il le fait, soit il
est tué.



Certains savants ont dit qu’il n’y avait pas de repentir pour lui
du point de vue du jugement religieux, mais il est (seulement) tué.



Mais, ce qui est correct, in cha Allah, c’est que s’il manifeste le
repentir, et qu’il proclame ouvertement son repentir, et qu’il revient
à son Seigneur, Glorieux et Majestueux, cela est accepté. Et, si le
gouvernant le tue afin de dissuader les autres, il n’y a pas de mal.
Mais, concernant son repentir entre lui et Allah, il est correct : s’il
se repent sincèrement, son repentir entre lui et Allah est correct,
même si le gouvernant le tue, et ce, dans le but de fermer la porte à
la négligence religieuse et dans le fait d’insulter la religion.



Et ce qui est voulu : c’est que le fait d’insulter la religion, de
la rabaisser, ou du Prophète -paix et bénédictions d’Allah sur lui-, et
le fait de se moquer de cela (la religion et le Prophète -paix et
bénédictions d’Allah sur lui-) est une apostasie et une grande
mécréance selon l’unanimité des musulmans. Et celui qui agit ainsi, on
lui demande de se repentir. S’il se repent, Allah accepte son repentir
et lui pardonne. Quant au fait que son repentir soit accepté et pris en
compte ici-bas ou pas, cela porte à divergence entre les savants, comme
nous l’avons cité. »








Source :




Fatâwâ Nour ’Ala Ad-Darb, pages 138-139
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 17:30

Fatwa de son excellence, l'ancien moufti d'Arabie, Ach-CHaykh 'Abdoul 'Aziz Ibn Baz -Qu'Allah lui fasse miséricorde-








Question :



« Celui qui pose la question dit : Est-ce qu’une personne qui a insulté la religion d’Allah sera excusé pour son ignorance s’il prétend être ignorant ? »





Réponse :



« Non, il ne sera pas excusé pour son ignorance. Il sera plutôt châtié et il aura apostasié.



Et il doit se repentir à Allah [mots pas clairs].



Et Allah le châtiera pour cela, même après le repentir ! »








Lien pour l'audio :




http://www.box.net/shared/gvgvt68g9h


Dernière édition par Oum 'Abdi-LLAH (Laki) le Lun 2 Nov - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 17:30

بسم الله الرحمن الرحيم

الحمد لله رب العالمين والصلاة والسلام على أشرف الأنبياء والمرسلين وعلى آله وصحبه أجمعين

أما بعد : السلام عليكم ورحمة الله وبركاته






Question: Est-il permis de rester parmi un peuple qui insulte Allah 'Aza wa Jal?



Réponse: Il n'est pas permis de rester parmi un peuple qui insulte Allah 'Aza wa Jal comme le prouve Sa parole: "Dans
le Livre, il vous a déjà révélé ceci: lorsque vous entendez qu'on renie
les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez
point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre
conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes,
les hypocrites et les mécréants, tous, dans l'Enfer."
(sourate 4 verset 140)



(source: fatawal al aquida (n°128), cheikh al 'Utheymine rahimahullah)


Dernière édition par Oum 'Abdi-LLAH (Laki) le Lun 2 Nov - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 17:34

Se moquer du hijab" allajna add'ima"



Question: Quelle est la règle concernant le fait qu'une personne ridiculise celles qui portent le hijab de manière convenable et qui couvrent leurs mains et leur visage?


Réponse: Celui ou celle qui ridiculise une femme ou un homme musulman car ils appliquent les enseignements de l'islam est un incroyant. Que cela concerne le hijab de la femme ou quelques autres affaires de la shariah et ceci est basé sur les narrations suivantes de ibn 'Umar :"A un rassemblement pendant la bataille du Tabouk, un homme dit:




"Je n'ai jamais vu personne comme nos lecteurs du coran aussi désireux de la nourriture et qui mentent autant dans leurs discours et qui sont lâches lorsqu'ils rencontrent l'ennemi." Un homme dit : "Tu as menti et tu es un menteur. " Je décidai d'en informer le prophète



La nouvelle fut annoncée au prophète et le coran fut révélé. Abdullah ibn Umar a ajouté :




"Je voyais l'homme prenant le sac qui se trouvait sur la chamelle du prophète et il reçut de la poussière en plein visage lorsqu'il dit :"O Messager d' Allah, nous ne faisions que plaisanter et jouer. Le prophète dit simplement le verset du Coran :




"Est-ce d'Allah, de Ses signes et de Ses messagers dont vous vous
moquez ? Ne vous excusez pas, vous avez mécru après avoir cru. Si nous pardonnons à quelques uns d'entre vous, nous punirons d'autres parmi vous car vous étiez des pécheurs
." (sourate at-Toobah ,verset 65-66)


Donc ridiculiser les croyants est comme si on ridiculisait Allah, Ses signes et Son messager. Et à Allah appartient toute réussite et puisse Allah envoyer ses prières et salutations sur notre prophète sa famille et ses compagnons.



Le comité permanent pour la recherche islamique et les fatawas(IFTA).


Dernière édition par Oum 'Abdi-LLAH (Laki) le Lun 2 Nov - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 17:37

Insulter la religion dans un moment de colère


Q : Quel est, d’après vous, le verdict de la Loi divine quant à un homme qui a insulté la religion dans un moment de colère : doit-il expier ce péché ? Quel est la condition du repentir de cet acte, étant donné que j’ai entendu des gens de science dire : « Tu sors de l’islam par cette parole-là et ton épouse t’estdevenue interdite » ?

.



R : Le verdict de celui qui insulte la religion est qu’il devient mécréant, car l’insulte et la moquerie de la religion sont une apostasie de l’islam et constitue de la mécréance en Allah et Sa religion.




Allah a cité un groupe de gens qui se sont moqués de la religion de l’islam. Allah a cité leurs paroles :
« Nous ne faisions que bavarder et jouer. »







Allah a pourtant démontré que cette discussion et cet amusement-là constituaient de la moquerie envers Allah, Ses versets, et Son Messager, et qu’ils ont mécru, car Allah dit :

« Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement : « Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer. » Dis : « Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son Messager que vous vous moquiez ? » * Ne vous excusez pas, vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir
cru
. »[1]


Donc, se moquer de la religion d’Allah ou l’insulter ou encore insulter Allah et Son Messager, prière et salut d’Allah sur lui, ou se moquer d’eux, est de la mécréance qui fait sortir de la religion.




Malgré cela, il y a une possibilité de se repentir, car Allah dit :


« Ô mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Il est le Pardonneur, le Miséricordieux. »[2]



Si la personne se repent de sa mécréance, que son repentir est sincère et remplit les cinq conditions du repentir, Allah l’accepte. Les cinq conditions du repentir sont :






1. Se repentir pour Allah et non pas pour autre chose qui le pousse au repentir comme l’ostentation, la réputation, la crainte de quelqu’un, ou par espoir d’atteindre un but mondain. S’il se repent pour Allah et que ce qui le pousse à cela est la crainte d’Allah, la peur de Son châtiment et l’espérance en Sa récompense alors il a voué son repentir à Allah Seul.






2. Rejeter ce qu’il a commis comme péché, au point où il éprouve du regret et de la désolation par rapport à ce qu’il a fait, et où il considère son péché comme une énormité dont il lui doit se débarrasser.







3. Se détacher du péché et ne pas persister à le commettre. Si son péché était le délaissement d’une obligation, il doit l’accomplir et la rattraper si c’est possible. Si son péché était de faire une chose défendue, il doit s’arrêter de la commettre et s’en éloigner. Si le péché concerne d’autres personnes, il doit s’acquitter de leurs droits ou leur demander qu’ils ne lui en tiennent pas rigueur.


4. Prendre la ferme résolution de ne plus récidiver dans le futur de telle manière qu’il y ait dans son cœur la détermination de ne plus recommencer l’acte de désobéissance dont il s’est repenti.


5. Se repentir avant qu’il ne soit trop tard. S’il a lieu après le moment de l’acceptation, Allah n’agréera pas son repentir. Le temps de l’acceptation est de deux sortes : général et particulier. Quant au moment général, il s’agit du lever du soleil à l’ouest. Le repentir après le lever du soleil à l’ouest n’est plus accepté car Allah dit :


« Le jour où certains signes de ton Seigneur viendront, la foi en Lui ne profitera à aucune âme qui n’avait pas cru auparavant ou qui n’avait acquis aucun mérite de sa croyance [par l’accomplissement de bonnes œuvres]. »[3]


Et quant au moment particulier, c’est l’arrivée de l’échéance (la mort). Lorsque vient la mort, le repentir ne sert plus à rien. Allah dit :

« Mais l’absolution n’est point réservée à ceux qui font de mauvaises actions jusqu’au moment où la mort se présente à l’un d’eux, et qui s’écrie : “Certes, je me repens maintenant”, non plus pour ceux qui meurent mécréants. »[4]


Je dis encore : l’homme s’il se repent de n’importe quel péché - même s’il s’agit de l’insulte de la religion, son repentir sera accepté si les conditions précitées sont réunies.

Que l’on sache qu’il se peut qu’une parole prononcée soit de la mécréance et de l’apostasie, mais que celui qui la prononce ne soit pas mécréant, du fait d’un empêchement qui pèse sur lui, et qui empêche de prononcer sur lui le verdict de mécréance. L’homme qui a dit de lui-même qu’il a insulté la religion dans un moment de colère, nous lui disons : si ta colère atteint de telles proportions que tu ne sais plus ce que tu dis, tu ne sais même plus à ce moment-là, si tu es sur terre ou au ciel, que tu prononces une parole dont tu ne te rappelles pas et que tu ne te rappelles plus de rien, à ce moment-là, cette parole ne t’est pas comptée et tu n’est pas jugé comme apostat, car cette parole a eu lieu sans volonté ni intention. Toute parole qui a lieu sans volonté ni intention, Allah n’en tient pas rigueur car Il dit :

« Allah ne vous sanctionne pas pour la frivolité dans vos serments, mais il vous sanctionne pour les serments que vous avez l’intention
d’exécuter.
»[5]



Si celui qui a dit la parole de mécréance est dans un état de colère extrême, à tel point qu’il ne sait plus ce qu’il a dit et ne sait plus ce qui est sorti de sa bouche, il ne sera pas prononcé de verdict sur lui, et il ne sera pas jugé comme apostat. S’il n’est pas jugé comme tel, son mariage avec son épouse n’est pas annulé, et elle reste sous sa tutelle.


Il convient néanmoins à la personne lorsqu’il éprouve de la colère qu’il tente d’y remédier car le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a conseillé un homme lorsqu’il lui a demandé une recommandation en disant :


« Ne te mets pas en colère. »[6]


Donc, qu’il se contrôle et qu’il demande à Allah de le protéger contre Satan. S’il est debout, qu’il s’assoie ; s’il est assis, qu’il s’allonge et si la colère esttrop forte, qu’il fasse ses ablutions. Ces choses dissiperont sa colère. Combien sont ceux qui ont regretté d’un regret amer d’avoir accompli ce que leur colère leur a dicté, alors qu’il était trop tard.






· Fatwa de Cheikh Otheimine



· Nûr ‘ala ad-Darb.





????????????????????????????????????????







[1] Le Repentir, v. 65, 66.



[2] Az-Zumar , v. 53.



[3] Les Bestiaux, v. 158.



[4] Les Femmes, v. 18.



[5] La Table Servie, v. 89.



[6] Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre du comportement (6116) ; At-Tirmidhî, chapitre du bon comportement et du lien (2020).

fatawa islam


Dernière édition par Oum 'Abdi-LLAH (Laki) le Lun 2 Nov - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 17:43


pour les arabophone


تـــسع فوائـــد من قول الله سبحانه قُلْ أَبِاللَّهِ وَآيَاتِهِ وَرَسُولِهِ كُنتُمْ تَسْتَهْزِؤُونَ







Dernière édition par Oum 'Abdi-LLAH (Laki) le Lun 2 Nov - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   Jeu 29 Oct - 20:57


voici un exemple

RÉPONSES AUX ERREURS DE CROYANCE DE HASSEN EQUIOUSSEN ET DE SON GROUPE UOIF
(par le frere liamine bin omar).
telecharger ici


Audio en français
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Mon Profile

MessageSujet: Re: Insulté, se moquer de la religion   

Revenir en haut Aller en bas
 

Insulté, se moquer de la religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
=> Laki forum :: Islam الاسلام :: Islam :: Fausses croyances-





Design & Copyright by Forum Laki © Tous droits réservés, 2006-2010



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit