=> Laki forum

Forum pour les musulmanes et les non musulmanes

AccueilFAQcomment fonctionne le forum?RechercherS'enregistrerGroupesConnexionCLIQUEZ ICIclique ici====>>>Lecture du coran en plusieurs langue avec traduction<<===Moteur de recherche Islamique Divers programmes pour femme et enfants a voirCorrespondance, amitie, echange entre Soeurs de toutes regions question islam c'est quoi l'islam convertie pourquoi savantVideo islamiqueAssociation islamique qui a pour objectif de propager et de fair Pour aider mon prochain et moi-même ( À CONSERVER ET À PROPAGER
         new  <<< messages depuis ta dernière visite ici                           <<< Tes messages   
                warda Bienvenue Invité warda                              


Partagez | 
 

 Règles du jeûne spécifiques aux femmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Règles du jeûne spécifiques aux femmes   Mar 26 Aoû - 11:41








Règles du jeûne spécifiques aux femmes

Shaikh Salih Al-Fawzan



Le jeûne du mois de Ramadan est une obligation sur chaque musulman homme et femme et c'est un des piliers et des grandes bases de l'islam. Allah dit :


« Ô les croyants ! On vous a prescrit as-Siyam comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété, » [sourate Al-Baqara : 183]

Le mot "kutiba" (prescrit) signifie ici "furida" rendu obligatoire. Ainsi, quand la jeune fille atteint l'âge dans lequel elle sera tenue responsable de ses actes, et qu’un des signes de puberté devient apparent chez elle, parmi lesquels est la menstruation, alors l'obligation de jeûner commence pour elle. Elle pourrait commencer à avoir ses règles dès l’âge de neuf ans. Cependant, quelques jeunes filles ne sont pas conscientes que l'on exige qu'elles commencent à jeûner à ce point, donc elle ne jeûne pas, pensant qu'elle est trop jeune, ses parents ne lui ordonnent pas non plus de jeûner. C'est une grande négligence, car un des piliers de l’islam est abandonné. Si cela arrive à une femme, elle est obligée de compenser les jours de jeûne qu’elle a abandonné depuis le moment où elle a commencé à avoir ses règles, même si une longue période de temps est passé depuis ce temps-là, car cela reste dans ses obligations.



Qui est obligé de jeûner Ramadan ?


Quand le mois de Ramadan vient, chaque musulman homme et femme qui a atteint l'âge de puberté, est en bonne santé et est résidant (c'est-à-dire ne voyageant pas) est obligé de jeûner. Et quiconque est malade ou voyage pendant le mois, peut rompre le jeûne et rattraper le nombre de jours manqués plus tard. Allah dit :

« Donc quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours » [sourate Al-Baqara : 185]

de même, quiconque voit arriver Ramadan et est très vieux et incapable de jeûner ou est atteint d’une maladie chronique incurable- homme ou femme - peut rompre le jeûne et nourrir, en compensation, un indigent de la moitié d'un sa' (quatre poignées) de nourriture des gens du pays pour chaque jour manqué. Allah dit :

« Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre » [sourate Al-Baqara : 184]

Ibn 'Abbas (radiallahu ‘anhu) a dit : « Ce verset est pour le vieil homme pour qui on espère plus la guérison. » [Sahih Al-Bukhari] Et la personne malade dont on espère plus la guérison tombe sous la règle de la vieille personne. Et il ne doit pas rattraper les jours manqués à cause de son incapacité à jeûner.

La femme a certaines excuses qui lui permettent de rompre le jeûne de Ramadan, à condition qu'elle rattrape les jours de jeûne manqués en raison de ces excuses. Ces excuses sont :


1. Les menstrues et le saignement post-natal: On interdit à la femme de jeûner alors qu'elle est dans ces deux états. Et elle est obligée à rattraper plus tard les jours de jeûne manqués. Ceci est basé sur ce qui est rapporté dans les deux Sahih d’après 'Aisha (radiallahu ‘anha) qui a dit : « On nous a ordonné de rattraper les jours (manqués) de jeûne mais on ne nous a pas ordonné de rattraper les prières (manquées). » Elle a donné cette réponse quand une femme lui a demandé : « Pourquoi une femme ayant ses règles doit-elle rattraper les jours manqués de jeûne et pas les prières (manquées) ? » Donc elle (radiallahu ‘anha) a clarifié que ce sont des questions qui dépendent de la révélation, qui doivent suivre les textes rapportés.


Quant à la sagesse derrière cela, alors Shaikhul-Islam Ibn Taimiya a dit dans Majmu'-ul-Fatawa (15/251) : « Le sang qui sort de la femme à cause des menstrues contient une décharge de sang. Une femme ayant ses règles peut jeûner en des temps autres que quand le sang sort d'elle en raison des menstrues qui contiennent son sang. Donc son jeûne dans cette situation est un jeûne modéré et équilibré - aucun sang, qui renforce le corps et qui est sa substance principale – ne sort d'elle pendant cette période. Mais son jeûne quand elle a ses règles nécessite que son sang sorte - le sang, qui est le composant principal de son corps et qui mènera à une faiblesse et à un manque dans son corps. Et cela entraînera que son jeûne ne soit pas d'une nature modérée et équilibrée. C’est pourquoi elle doit jeûner seulement quand elle n’est pas réglée. »


2. Grossesse et Allaitement : Si à cause du jeûne résulte un mal causé à la femme ou au bébé ou aux deux, elle peut rompre le jeûne si elle est enceinte ou allaite. Mais si le mal pour lequel elle rompt son jeûne s’applique seulement à son bébé et pas elle, alors elle doit rattraper les jours de jeûne qu’elle a manqué et nourrir un indigent chaque jour manqué. Et si le mal s'applique seulement à elle, il lui est suffisant de rattraper les jours manqués. Ceci, car la femme enceinte et la femme qui allaite tombent sous la généralité de la Parole d'Allah :

« Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre » [sourate Al-Baqara : 184]

Al-Hafidh Ibn Kathir (rahimahullaah) a dit dans son tafsir (1/379) : « Parmi ceux qui tombent sous la signification de ce verset sont les femmes enceintes et celles qui allaitent, si elles craignent pour elles ou pour leurs enfants. » Et Shaikhul-Islam Ibn Taimiya a dit : « Si une femme enceinte craint pour son fœtus, elle ne doit pas jeûner et rattraper au lieu de cela chaque jour de jeûne manqué et nourrir un indigent avec de 2 kilogrammes de pain. » [Majmu'-ul-Fatawa : 25/318]


Notes Importantes :

Istihada (Saignement Irrégulier) : Ceci est l’état dans lequel une femme observe un saignement, qui n'est pas son sang des menstrues. Elle doit observer le jeûne et il ne lui est pas permis de rompre le jeûne à cause de ce type de saignement. En mentionnant la permission pour la femme réglée de rompre le jeûne, Shaikhul-Islam Ibn Taimiya (rahimahullaah) a dit : « Contrairement à la femme en état d'Istihada, car cet état comprend une période de temps qui n’est pas fixe et il n'y a pas de période pendant laquelle on peut lui commander de commencer à jeûner (de nouveau). Ainsi, à cause de cela, il n'est pas possible d'avertir contre cela, de même que pour l’éjaculation inopinée, le saignement en raison d'une blessure, la colère, Al-Ihtilam (quand le liquide sexuel sort des parties privées sans relations ou ébats), comme toutes les autres choses qui n'ont pas de temps fixé contre lesquels on pourrait être avertis. Ainsi ceci (Istihada) n'est pas quelque chose qui annule le jeûne, comme le sang des menstrues. » [Majmu'-ul-Fatawa : 25/251]


2. La femme ayant ses règles comme la femme enceinte et qui allaite, si elles rompent leur jeûne pendant Ramadan, doivent rattraper les jours manqués de jeûne entre le Ramadan dans lequel elles ont rompu leur jeûne et le prochain Ramadan. Mais les rattraper tôt est meilleur. Et s’il reste seulement quelques jours avant que le Ramadan suivant ne commence, elles sont obligées de rattraper les jours de jeûne manqués (du Ramadan précédent) afin que le nouveau Ramadan n’arrive pas alors qu’elles doivent toujours jeûner des jours du Ramadan précédent. Mais si elles ne le font pas et que Ramadan arrive alors qu’elles doivent toujours rattraper les jours de jeûne du Ramadan précédent et qu’elles n'ont aucune excuse (valable) pour l’avoir retardé, elles sont obligées de rattraper les jours manqués et de nourrir un indigent chaque jour. Mais si elles ont une excuse valable, alors elles doivent seulement rattraper les jours de jeûne manqués. De même pour ceux qui doivent rattraper les jours de jeûne manqués en raison de la maladie ou du voyage. Leur règle est comme la règle pour la femme qui a rompu le jeûne en raison des menstrues, avec les détails précédemment mentionnés.


3. Il n'est pas permis à une femme d’observer un jeûne recommandé si son mari est présent à moins qu'elle n'ait sa permission. Ceci est basé sur ce que Al-Bukhari, Muslim et d'autres ont rapporté d'Abû Huraira (radiallahu ‘anhu) que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Il n'est pas permis à la femme de jeûner alors que son mari est présent sans sa permission. » Dans quelques narrations du hadith chez Ahmad et Abû Dawud, vient la formulation « ... sauf Ramadan. » Mais si le mari lui permet d'observer un jeûne recommandé ou il n'est pas présent ou si elle n'a pas de mari, alors elle est encouragée à observer ce jour de jeûne recommandé. Ceci particulièrement pendant les jours où on recommande le jeûne comme les lundi et jeudi, trois jours chaque mois, six jours de Shawal, le dixième jour de Dhul-Hijja, le jour de 'Arafat et le Jour de 'Ashura et le jour avant ou après. Cependant, elle ne doit pas observer un jeûne recommandé alors qu'elle doit rattraper des jours du Ramadan (précédent), avant qu'elle ne rattrape d'abord ces jours manqués et Allah est plus savant.


4. Si une femme ayant ses règles arrête de saigner pendant une journée de Ramadan, elle doit commencer son jeûne pour le reste du jour, mais le rattraper avec les jours qu'elle n'a pas jeûné à cause des menstrues. Son jeûne pour le reste du jour où elle arrête de saigner est une obligation sur elle, quel que soit le temps (c'est-à-dire Ramadan).



Article tiré du site al-manhaj.com


Son livre Tanbihat 'ala Ahkam takhtassu bil-Mu'minat (pg. 62-67)


SOURCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Le statut de la femme enceinte et qui allaite.   Mar 26 Aoû - 12:22




Le statut de la femme enceinte et qui allaite


Question :

J’ai lu dans le livre « La description du jeûne du prophète durant le mois de Ramadan », de Salim Hilali et ‘Ali Hasssan ‘Abdul-Hamid que la femme enceinte et celle qui allaite, si elles craignent pour leur vie ou celle de leur enfant, rompent leur jeûne et nourrissent (en guise d’expiation) pour chaque jour non jeûné une personne indigente, sans avoir à accomplir ce jeûne ultérieurement. Quelle est la véracité de ces propos ? Nous espérons une explication qu’Allah vous récompense par un bien.



Réponse :

Il ne leur est pas demandé de repousser ultérieurement leur jeûne, mais il leur est demandé, en guise d’expiation, de nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné. Telle est la réponse, la bonne réponse.

Quant à la condition citée, qui est :

« Si la femme enceinte ou la femme qui allaite craint pour sa vie ou celle de son enfant », cette condition a été établie à partir d’efforts personnels de certains savants. Elle ne peut être imposée à la femme enceinte ou la femme qui allaite car le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam)a dit :

« Allah, l’Exalté, a dispensé de jeûne la femme enceinte et la femme qui allaite ».

Ibn ‘Abass a commenté le verset :

« Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, jeûnera (plus tard) un nombre égal de jours. Et à ceux qui ne peuvent jeûner qu’avec difficulté, incombe, en expiation, de nourrir un pauvre ».


Il a dit :

« La femme enceinte et la femme qui allaite doivent nourrir un pauvre ».


La condition précédemment citée est ici inexistante :

que la femme enceinte ou celle qui allaite craint pour sa vie ou celle de son enfant.


En résumé :

Il est donc permis à toute femme enceinte et à toute femme qui allaite de rompre son jeûne mais elles doivent en guise d’expiation nourrir un pauvre pour chaque jour non jeûné et elles ne sont pas tenues d’accomplir leur jeûne ultérieurement.


Fatwa extraite de la cassette numéro 25/2, face A de Shaikh Muhammad Nasir- Din Al-Albâni


http://www.fourqane.com/forum/viewtopic.php?t=1122
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Prendre la pilule pour empêcher les règles pendant Ramadhan ?   Mar 26 Aoû - 12:44


Prendre la pilule pour empêcher les règles pendant Ramadhan ?



Question :

Certaines femmes prennent volontairement des cachets durant le mois de Ramadhan pour empêcher les règles afin de ne pas avoir à rattraper les journées non jeûnées après le mois de Ramadhan. Cela est-il permis ? Et y a-t-il des restrictions qu’elles doivent respecter pour pouvoir agir de la sorte ?

Réponse :

Mon avis à ce sujet est qu’il vaut mieux pour la femme ne pas faire cela, et rester telle qu’Allah l’a décrété, exalté soit-Il, pour elle et les autres filles d’Adam (c.-à-d. les femmes).
Ce cycle mensuel contient une sagesse connue d’Allah. Cette sagesse s’allie harmonieusement avec la nature féminine.
Si on empêche donc ce cycle d’avoir lieu, il n’y a aucun doute que les conséquences en seront néfastes pour le corps de la femme.

Or, le Prophète a dit :

"Ne causez pas de tort à autrui et ne subissez pas de préjudice."


Nous disons cela sans parler des conséquences néfastes de ces cachets sur l’utérus, comme l’ont stipulé les médecins.

Mon avis donc à ce sujet est que les femmes ne fassent pas usage de ces pilules, et loué soit Allah pour Son Décret et Sa Sagesse.

Ainsi, lorsque les règles se manifestent, elle cesse de jeûner et de prier, et lorsqu’elle se purifie, elle reprend son jeûne et sa prière ; et lorsque le Ramadhan se termine, elle rattrape les jours de jeûne manqués.


Sources : cheikh Ibn ‘Uthaymîn, Fatâwâ As-Siyâm, p. 64.

http://dine.islam.free.fr/fatwas/jeune/jeune_2.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: La retraite pieuse de la femme ainsi que le lieu   Mar 26 Aoû - 13:12







« La retraite pieuse de la femme ainsi que le lieu où elle doit faire cela »



SHeikh al-Imâm Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîne (rahimahullâh)




par Ibn Abd Al-Hâdî


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Question :

Est-ce que la retraite pieuse de la femme est identique à celle de l’homme O SHeikh ?

Réponse :

Oui, pour la femme, la retraite pieuse est légiférée comme pour celle de l’homme.

Ceci dit, la condition qui est liée à cela est l’absence de perversité ou de tentation.

Car s’il y a une quelconque perversité ou tentation, elle ne doit pas faire de retraite pieuse.

Si elle fait la retraite pieuse, et que cela a pour conséquence qu’elle laisse ses enfants chez elle, ou qu’elle délaisse les droits de son mari [sur elle], alors elle ne doit pas faire de retraite pieuse. [1]

Question :

Lorsque la femme souhaite faire la retraite pieuse [al-I’tikâf], où doit-elle faire cela ?

Réponse :

Lorsque la femme souhaite faire la retraite pieuse, elle devrait faire cela dans une mosquée, à condition qu’il n’y ait pas d’interdiction légiférée [telle que la mixité et autres] qui l’en empêcherait.

Et s’il y a une quelconque interdiction légiférée en cela, alors elle ne devrait pas faire la retraire pieuse. [2]

[1] Fatâwa « Nûr ‘ala ad-Darb » - http://www.ibnothaimeen.com

[2] Madjmu’ Fatâwa de Ibn ’Uthaymîne, Vol-20 p.163

http://manhajulhaqq.com/article.php3?id_article=344
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Quand est-ce que les jeunes filles sont obligées de jeûner ?   Mar 26 Aoû - 13:42




La question : Quand est-ce que les jeunes filles sont obligées de jeûner ?

La réponse : Les jeunes filles sont obligées de jeûner quand elles atteignent l’âge où elles deviennent responsables (سن التكليف), et (l’âge) de la puberté a lieu après quinze ans, ou lorsque des poils apparaissent autour des parties génitales, ou lorsque le مني (liquide de la femme qui sort avec le désir) s’écoule, ou avec les menstrues, ou lorsqu’elle est enceinte.


Donc quand certaines de ces choses se produisent il lui incombe de jeûner, même si elle n’a que dix ans, et la plupart des femmes ont été réglées à dix ou onze ans.
Sa famille fait des concessions en pensant qu’elle (la jeune fille) est petite et ne lui oblige pas de jeûner : c’est une erreur. Donc lorsque la jeune fille est réglée elle devient une femme responsable et (ses actes) sont écrits.



L’éminent Cheikh Abdallah ibn Jibrîn
« Fatâwa al-Mar a-l-Muslima » p.175
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Recommandations aux "Gardiennes des Fourneaux"   Mar 26 Aoû - 13:55



Recommandations aux "Gardiennes des Fourneaux"


A LIRE ICI : Un excellent rappel pour les soeurs pendant Ramadhân !!

Pour enregistrer le document : cliquez sur la disquette en haut à gauche de la page PDF



Pour télécharger le logiciel Acrobat Reader ici : http://www.adobe.fr/products/acrobat/readstep2.html (pour windows XP)


Voici le texte en arabe :
cliquez ici


السلام عليكم ورحمة الله



Dernière édition par Oum 'Abdi-LLAH (Laki) le Mar 26 Aoû - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Fatigue de la femme pendant Ramadhân et obéissance au mari   Mar 26 Aoû - 14:11




Fatigue de la femme pendant Ramadhân et obéissance au mari



Question :

Un homme demande souvent à sa femme pendant les nuits de Ramadhân de préparer à manger pour ses invités et lorsqu'elle le fait, elle se sent vraiment épuisée et ne peut pas faire le Qiyâm (veillée nocturne) cette nuit-là. Est-elle obligée de lui obéir dans ce cas, si cela se répète dans la plupart des nuits de Ramadhân ?


Réponse :

Il est obligatoire à la femme de se comporter convenablement avec son mari, et il incombe à l’homme de se comporter convenablement avec sa femme, Allah Le très haut a dit : « Et comportez-vous convenablement envers elles »(An-Nisâ : 19).
Et il n'est pas convenable d'éreinter sa femme pour le servir dans un tel moment et dans cet état, mais s’il fait la sourde oreille, alors elle doit lui obéir. Et si elle est trop fatiguée pour le Qiyâm et que c'est difficile pour elle, alors Allah lui comptera ce qu’elle avait l'intention de faire et sa volonté, car elle est excusée pour avoir délaissé le Qiyâm afin qu’elle s’acquitte de ce qui lui est obligatoire : obéir à son mari lorsque cela est requis.



Source : « Ensemble de questions sur la famille musulmane » de Shaikh ul-‘Uthaymîn :rahima:
http://www.ibnothaimeen.com/all/books/article_16956.shtmlTraduit par une soeur de al houda- bârakAllahu fiha-
Revu et corrigé par Ummu-Anass
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Règles du jeûne spécifiques aux femmes   Mar 26 Aoû - 14:40



Extrait du livre: Fatawas sur le Jeûne, éditions Assia.

Jugement de l'islam concernant l'utilisation des pommades


Est-ce que la crème hydratante nuit au jeûne, sachant qu'il s'agit d'une crème n'ayant pas pour priorité d'empêcher la pénétration de l'eau dans la peau?

Il n'y a pas de mal à ce que le jeûneur, en cas de besoin, s'enduise le corps de pommade. La pommade n'est enduite que sur la surface de la peau, et ne pénètre pas dans le corps, même si l'on suppose son infiltration dans les pores. Son utilisation ne provoque pas la rupture du jeûne.
Cheikh Ibn Jibrîn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: manger ouvertement pendant nos menstrues pendant le ramadan   Mar 26 Aoû - 14:43




dit a la question n°37

question 37: la femme qui a ses menstrues et celle qui a ses lochies peuvent elles manger et boire pendant la journée du mois de ramadan?

Réponse 37 : oui, elles peuvent manger et boire pendant la journéé mais il vaut mieux le faire en secret s'il y a des enfants à la maison car cela susciterait de l'incompréhension chez eux


Source : livre de shaykh sâleh al uthaymîn

sur questions fréquemment posées par les femmes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(¯•¸ Administratrise¸•¯)
(¯•¸ Administratrise¸•¯)
avatar

Mon Profile
Nombre de messages : 1840
Réputation : 20
Points : 1994
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Règles du jeûne spécifiques aux femmes   Mar 26 Aoû - 14:47







question : Est ce que la femme en état de menstrues pendant le mois de ramadan doit rompre le jeune, et compenser les jours de jeune non jeunés par d'autre jours?

réponse : le jeune de la femme qui est en état de menstrues n'est pas valable, et il lui est interdit de l'effectuer.Lorsque la femme a ses menstrues, elle doit rompre le jeune, et compenser les jours de jeune non jeunés par d'autre jours, une fois purifiée [de ses menstrues].

Source : FATWA DU COMITE PERMANENT DES SAVANTS DE L'IFTA tirée du livre "Fatawas sur le jeûne" page 60 - Editions ASSIA.
ISBN 9960-38-509-4

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Mon Profile

MessageSujet: Re: Règles du jeûne spécifiques aux femmes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Règles du jeûne spécifiques aux femmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
=> Laki forum :: Islam الاسلام :: Islam :: Jeune et fêtes-





Design & Copyright by Forum Laki © Tous droits réservés, 2006-2010



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com